D

Deux semaines avant notre virée dans les Cinque Terre à la fin du mois d’octobre, nous ne connaissions pas encore notre destination. Nous savions juste que nous avions envie de dépaysement, d’un endroit photogénique (évidemment), de pouvoir faire le voyage avec notre voiture, et de chaleur avant la période hivernale (qui est looooooooongue en Alsace).

Ainsi les Cinque Terre se sont presque imposées à nous. Beaucoup d’amis dans notre entourage y étaient déjà allés (certains ont même fait leur demande en mariage!), et nous les recommandaient chaudement.

Alors oui, c’est faisable en voiture à partir de Strasbourg, mais pourquoi ne pas faire une pause au Lago Maggiore et couper le trajet en deux, car la durée du trajet est tout de même annoncée à plus de 7hOO. Allier l’utile à l’agréable en quelque sorte.

Nous avons donc fait une première étape en passant par la Suisse, avec une météo très moody et une halte à la verrerie du Hergiswil (où nous avons pu voir des souffleurs de verre). Nous sommes passés par le tunnel du Saint Gothard (à éviter si vous êtes claustrophobe!) et dès la sortie du tunnel, le soleil s’est invité au voyage et ne nous a plus jamais quitté. Nous avons fait un petit détour par Lavertezzo et ses magnifiques piscines naturelles aux eaux turquoises.  L’endroit est bondé en été, on y voit plus de peau que d’eau selon les dires des locaux. Enfin, nous avons terminé l’étape à Cannero Riviera dans l’Hotel Park Italia (grâce à une superbe réduction sur Booking en dernière minute).

La journée suivante ne pouvait pas commencer mieux. Nous adorons tous les deux le moment du petit déjeuner, et nous devons avouer que celui-ci était particulièrement mémorable. Des buffets avec une variété de produits, et de très bonne qualité et une vue avec lever du soleil sur le lac Majeur… INOUBLIABLE! On aurait aimé vous montrer ça, mais nous étions occupés à kiffer la vie haha!

Après ce moment de volupté, nous nous sommes dirigés vers le petit port de Bavento pour acheter deux billets aller-retour pour la visite des îles Isola Bella et Isola dei Pescatori. L’inconvénient fin octobre, c’est qu’il n’est plus possible de visiter le palais sur Isola Bella (qui est d’ailleurs encore habité!). En revanche, vous avez le bateau (et quasiment l’île) pour vous tout seul. À nous la Dolce Vita!!! Sur l’île des pêcheurs, on s’attend à voir … des pêcheurs. Mais au final, vous trouverez surtout des restaurants à touristes et des filets de pêche accrochés au coin d’une rue qui n’ont certainement jamais vus l’eau. Mais les lumières automnales nous font oublier tout ça!

De retour sur la terre ferme, nous en avons profitez pour aller jeter un oeil (au sens figuré) à la Chiesa dei Santi Gervaso e Protaso, une église qui daterait du Xème siècle.

Avec quasiment 25 degrés à l’ombre et aucun glacier ouvert (fin octobre oblige), nous décidons de mettre les voiles pour Levanto.

Suite dans notre prochain article.

COMMENTAIRES
AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

FERMER
error: Content is protected !!